Agence inter-établissements de recherche pour le développement

Vous êtes ici : Accueil / Toute l'actualité / L'actualité de l'AIRD / Valorisation et expertise / Signature d'un accord pour le Consortium de valorisation thématique sud "CVT"

Signature d'un accord pour le Consortium de valorisation thématique sud "CVT"

13 Juin 2012

© IRD / C. Sanjuan Signature du CVT sud à l'UNC. 13.06.2012

Suite à l'annonce du Premier ministre, le 9 mai 2012, des résultats de l’appel à projets « Pôles d’excellence », initié dans le cadre du programme « Investissements d’avenir », l ’Institut de recherche pour le développement (IRD) s'est vu confier la coordination du Consortium de valorisation thématique « Valorisation Sud », en partenariat avec le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), l’Institut Pasteur et les universités d’Outre-mer (La Réunion, Antilles-Guyane, Nouvelle-Calédonie et Polynésie française).

Fort des solides expériences de l’IRD, du Cirad et de l’Institut Pasteur en matière de transfert de technologies et de partenariats industriels au Sud, le CVT « Valorisation Sud » a pour mission principale d’assurer la valorisation et le transfert de technologies issues de l’ensemble des laboratoires de recherche publique français, présentant un intérêt socio-économique sur les marchés des pays en développement.

Avec un budget de 9 millions d’euros sur 10 ans, « Valorisation Sud » permettra de mettre en place un dispositif de référence pour :

  • Contribuer à l’émergence d’un marché technologique avec le Sud et au Sud
  • Ancrer la position de la France comme partenaire privilégié des acteurs économiques au Sud
  • Promouvoir l’expertise scientifique française par une mutualisation de l’offre auprès des marchés émergents (Inde, Sud-est asiatique, Brésil, Afrique du Sud)
  • Contribuer à la mise en œuvre d’une stratégie de recherche et d’innovation, dans la continuité de la démarche « STRAT OM » initiée par le ministère de la Recherche, en renforçant le dynamisme économique des territoires d’Outre-mer
  • Contribuer à la croissance économique de la France en adressant de nouveaux marchés, tout en favorisant le développement des pays du Sud et des territoires d’Outre-mer
  • Constituer et structurer un portefeuille de 800 brevets, COV, logiciels…
  • Générer des revenus par la commercialisation de ces technologies.

Le CVT « Valorisation Sud » proposera différents services aux partenaires des pays du Sud : aide à la gestion de la propriété intellectuelle ; constitution d’un portefeuille de technologies avec mandat de valorisation ; marketing et promotion des technologies ; maturation pré-industrielle, gestion de projets, contrats de licence ; création d’entreprises innovantes.

Mise en place en Outre Mer

© IRD / C. Sanjuan Signature de la convention sur le Consortium Valorisation Thématique (CVT) à l'Université de la Nouvelle-Calédonie. De gauche à droite : Laurent L'Huillier (Directeur de l'IAC), Lionel Loubersac (Délégué de l'IFREMER en Nouvelle-Calédonie), Gilles Fédière (Directeur du centre IRD de Nouméa), Michel Laurent (PDG de l'IRD), Jean-Marc Boyer (président de l'UNC) et Stéphane Raud (DEV, IRD)

Les Universités d’Outre-mer de la Réunion, des Antilles Guadeloupe, de la Polynésie Française-Tahiti, de la Nouvelle-Calédonie et d’Antilles Guyane sont membres fondateurs du CVT «Valorisation Sud». La mise en place de Valorisation Sud sera l’occasion pour les universités, en relation étroite avec les EPST eux mêmes présents sur ces territoires, de déployer des compétences et des moyens nouveaux en vue de développer la valorisation de la recherche locale.


Les chargés de valorisation localisés sur les territoires (poste financés à 50% Université ; 50% CVT) auront une double mission :

  • une mission de conseil, de formation et de détection des technologies dans les laboratoires du territoire
  • ainsi qu’une contribution aux actions de promotion et de commercialisation dans la région du portefeuille des technologies dont le CVT aura mandat de valorisation.

Cette mutualisation aura un effet positif pour les universités d’Outre Mer qui pourront ainsi démarrer ou renforcer leur activité de valorisation de leur recherche. Ces universités disposeront ainsi d’un outil mieux adapté à leur problématique, autant pour améliorer leur capacité d’innovation (dépôt de brevets), leurs performances en termes de transferts de technologie (licences) et d’innovation, que pour créer de la valeur économique et de l’emploi local.

Calendrier

Dès l’automne, le directeur du CVT Sud devrait prendre ses fonctions et recruter ses agents. Fin 2012, un portefeuille pourrait être constitué avec de premiers mandats de valorisation, et des premiers conventionnements devraient être envisagés avec les SATT et autres structures de valorisation

Valoriser la recherche avec les « Investissements d’avenir »

L’enseignement supérieur et la recherche constituent une des 4 priorités stratégiques du programme « Investissements d’avenir », lancé en juillet 2010 par le Commissariat général à l’investissement. Dans ce domaine, l’objectif du programme est de faire émerger une économie de la connaissance, en faisant de l’enseignement supérieur un « moteur essentiel de la croissance, dans un environnement de concurrence internationale ». La valorisation de la recherche est encouragée dans le cadre des « Pôles d’excellence », notamment grâce à la mise en place de consortiums de valorisation thématiques (CVT), destinés à proposer des services de valorisation à forte valeur ajoutée aux structures de valorisation de site sur des thématiques données. 50 millions d’euros sont consacrés au soutien des CVT.

Signature d'un accord pour le Consortium de valorisation thématique sud "CVT" (pdf, 91 Ko)