Agence inter-établissements de recherche pour le développement

Vous êtes ici : Accueil / Nos programmes / Renforcement des capacités / Structuration institutionnelle / Ethiopie Eau

Ethiopie Eau

Janvier 2006 - Décembre 2011

La création d’un Master multidisciplinaire « Eau et l’Environnement », s’inscrit dans un programme du Fond de Solidarité Prioritaire (FSP) du Ministère des Affaires Etrangères français (MAE) pour renforcer les capacités de l’Université d’Addis-Abeba au service du développement.

Ce projet est une première étape vers la création d’un centre d’excellence en sciences et technologies de l’eau en Afrique de l’Est.

Ce FSP doit renforcer les capacités des établissements universitaires d’éducation et de recherche pour répondre aux priorités de développement du pays.
Le développement des ressources humaines et de la recherche tient une place centrale dans la stratégie de réduction de la pauvreté. Il est l’une des conditions nécessaires du développement économique.

Le principal objectif est de renforcer l’Université d’Addis-Abeba, une des plus anciennes du continent africain, en développant des filières multidisciplinaires d’enseignement et de recherche qui doivent conduire à la création de centres d’excellences.
Ces « centres d’excellences » font partie des outils pour atteindre les objectifs de développement du Millénaire : accès à l’eau, sécurité alimentaire, information et communication, maîtrise de la croissance urbaine.

Les filières d’enseignements proposées se font en Anglais pour pouvoir avoir un rayonnement régional. Elles introduisent de nouvelles formations diplômantes après la « licence ».

Les filières de recherche devront promouvoir la recherche appliquée, l’expertise et la création de laboratoires d’accueil pour la formation des nouveaux cadres universitaires d’Ethiopie et de la région Est Africaine.

Ce FSP se décline en quatre étapes

  1. Création de centres d’excellence à l’Université d’Addis-Abeba dans les quatre secteurs prioritaires : Eau et développement, Technologies de l’information et de la communication, sécurité alimentaire et gestion des croissances urbaines.
  2. Création d’un Master pluri disciplinaire dans chacun de ces quatre secteurs.
  3. Mise en place de nouvelles écoles doctorales pour une recherche de qualité dans ces quatre secteurs.
  4. Communication, contrôle et évaluation.

Volet Eau et développement

Le secteur « Eau et développement » a été confié par le MAE à l’AIRD qui est chargée mettre en place :
- un centre d’excellence en matière de formation, de recherche et de consultance,
- un nouveau Master « Eau et développement »,
- un nouveau doctorat « Eau et développement »

L’objectif du centre d’excellence est d’améliorer les réponses que peut apporter l’Université d’Addis-Abeba aux besoins du pays en terme d’enseignement 2ème et 3ème et troisième cycles universitaires, en recherche appliquée et en expertise dans la gestion des ressources en eau, l’approvisionnement en eau des villes et des campagnes, l’assainissement et la santé.

Cette mission est basée sur un travail de mise en réseau des compétences et des moyens existants dans une approche multidisciplinaire, répondant à la double nécessité :

  • Améliorer la coordination entre les différents départements, facultés et instituts de l’Université,
  • Renforcer les relations de l’université avec ses partenaires extérieurs dans le secteur de l’eau : gouvernement, administrations et agences nationales, entreprises publiques et privées, ONG, organisations communautaires...

Les équipes

Perrine Sanglier : gestionnaire du projet et chargée de mission IRD auprès du département « Milieu et environnement » pour les questions internationales et plus spécifiquement pour les relations avec les universités étrangères et avec l’initiative du Nepad pour les sciences et les technologies.

Dr. Jean Albergel : hydrologue et représentant de l’IRD pour l’Afrique de l’Est au Kenya assure le conseil scientifique du projet.

Un groupe d’universitaire français intéressés par les questions de l’eau en Afrique : Université d’Avignon, Université de Grenoble, Université de Montpellier et Université de Nanterre, assiste le projet.

Le Professeur Ronny Berndtson , de l’Université de Lund (Suède) et Dr Kevin Peterson , consultant hydrogéologue auprès du NEPAD.

Les intervenants du Master « Eau et Développement » : sont tous des personnels académiques issus des différents départements, facultés et instituts concernés par les sciences et technologies de l’eau.

Prof. Tsige, Gebre-Mariam : Université d’Addis-Abeba, coordinateur général et Associate Vice President for Research and Graduate Programs, est assisté de :

  • Dr.Beelay Siman de l’IDR,
  • Dr. Woldeamlak du Département de Géographie,
  • Dr. Yonas Michael de la Faculté de Technologie,
  • Dr. Mohammed Umere du Département des Sciences de la Terre,
  • Dr. Yacob Arsano de la faculté des Sciences Politique et des Relations Internationales,
  • Dr. Wassie Berhanu de la Faculté des affaires et d’économie.

Pour plus d’informations
Périne Sanglier : sanglier@paris.ird.fr
Dr. Jean Albergel : jean.albergel@ird.fr